Nouveau nouveau serveur up & running !

Suite des aventures de JRH

La rubrique blabla autour d'un pastis ! Akonçomèhavekmodéracion
Avatar de l’utilisateur
Camille Caz
Grand Gourou
Grand Gourou
Âge : 78
Messages : 1811
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45
Humeur : paléolithique mais presque
Localisation : près de La Rochelle
Contact :

Suite des aventures de JRH

Messagepar Camille Caz » dim. 21 févr. 2010, 15:28

Vous souvenez-vous de ce grand échalas crasseux perdu dans la forêt plus ou moins tropicale, peuplée de tigres et de cannibales ?

On l'a appris depuis, après la famine, le dernier des cannibales, un homme raisonnable, s'était reconverti dans la chasse au tigre ou il fit carrière jusqu'à ce qu'il eut vendu la peau du dernier fauve. Alors, pris de mélancolie, l'infortuné retourna à sa misère primitive au fond de sa forêt qui l'était autant. C'est là qu'il rencontra fortuitement Jean-Raoul dans la posture que vous savez, hagard, droit et immobile. Il le prit d'abord pour un piquet mais quand il comprit que le piquet tombait en prenant une apparence humaine, il repensa à la faim.
Mais si vous vous souvenez de rien, c'est pas la peine. :geek:
Tant pis pour ceux qui se sentent obligés de penser tout le temps, ils n'avaient qu'à être bretons

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= Ha dOc
Retraité
Retraité
Messages : 330
Enregistré le : ven. 12 févr. 2010, 14:25

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= Ha dOc » dim. 21 févr. 2010, 15:29

Hum,

Je me souviens plus tres bien du dernier épisode en fait.

J'ai du lâcher a partir du moment ou il avait fabriqué son avion.

Qu'était il arrivé ensuite déjà ?
Image

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= Yoda
Grand Mérou
Grand Mérou
Âge : 53
Messages : 3637
Enregistré le : jeu. 11 févr. 2010, 17:52
Humeur : bieng-bieng
Localisation : Le milieu

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= Yoda » dim. 21 févr. 2010, 15:30

Comme toi, Ha d'OC, j'ai fouillé dans les archives, et j'ai pas trouvé le chapitre correspondant.

J'en étais moi aussi à l'avion ...

Camille, envoies-nous le chaînon manquant, sinon on va être paumé dans cette fresque romanesque ...

Question d'un auditeur : Est-ce que JRH croisera le chemin de Tanya ?!
C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant avant d’avoir l’air con.

Image


" ... j'ai pas la tirelire dans le string et des tétons comme des pipettes de roues de camion ..." - Injonction Frog Pénelope 2014

Avatar de l’utilisateur
Camille Caz
Grand Gourou
Grand Gourou
Âge : 78
Messages : 1811
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45
Humeur : paléolithique mais presque
Localisation : près de La Rochelle
Contact :

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar Camille Caz » dim. 21 févr. 2010, 15:30

Mais si, souvenez-vous. Il a terminé son avion. Jean-Raoul est sale, il est fier et pavoise devant son monoplan monoplace. Précisément monoplace.

Il faut comprendre la déception des autres sept malheureux oubliés, qui jamais n'auraient pu partir à pied, environnés qu'ils étaient par un forêt peuplée vous savez de quoi, qui purent observer pendant deux ans la construction de l'engin dans lequel ils allaient s'envoler, chacun d'eux plongé dans un rêve où l'on part sans compter les places. Le compte, hélas, se révéla à eux. De la déception, ils passèrent à la colère. Je leur accorde qu'on peut craquer après tant de misères. Jean-Raoul fut obligé de fuir, submergé par leur furie devenue furieuse. Il s'engouffra dans la forêt sans se soucier de quoi elle était peuplée.
Il courut des heures durant, poursuivi par les forcenés qui, se souvenant qu'ils étaient militaires, étaient revenus sur leur pas pour se saisir de leurs armes. Dans sa course pourtant, Jean-Raoul entendit peu de détonations. Sans doute la rouille avait-elle fait son chemin dans le canon des armes.
Harassé, et on sait qu'il l'était déjà avant d'avoir couru, Jean-Raoul sétait arrêté pour tenter de mesurer à quel point il pouvait courir encore. C'est là que Sacrok, le dernier des cannibales, le prit d'abord pour un piquet.

Du coup, on en est toujours là.
Tant pis pour ceux qui se sentent obligés de penser tout le temps, ils n'avaient qu'à être bretons

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= Yoda
Grand Mérou
Grand Mérou
Âge : 53
Messages : 3637
Enregistré le : jeu. 11 févr. 2010, 17:52
Humeur : bieng-bieng
Localisation : Le milieu

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= Yoda » dim. 21 févr. 2010, 15:31

Bon Ok.



mais après ...
C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant avant d’avoir l’air con.

Image


" ... j'ai pas la tirelire dans le string et des tétons comme des pipettes de roues de camion ..." - Injonction Frog Pénelope 2014

Avatar de l’utilisateur
Camille Caz
Grand Gourou
Grand Gourou
Âge : 78
Messages : 1811
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45
Humeur : paléolithique mais presque
Localisation : près de La Rochelle
Contact :

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar Camille Caz » dim. 21 févr. 2010, 15:31

Après avoir réalisé sa méprise, Sacrock jugea la chose humaine qui s'écroulait à ses pieds impropre à la consommation. Déjà, le blanc, il n'y tenait pas de trop mais dans cet état, même la faim au ventre, pas la moindre idée de cuisine ne lui serait venue. Au contraire, le cannibale, homme de principe, vint en aide et remit Faux-piquet sur pieds, le nourrissant de lézards cuits, de serpents bouillis et de quelques bonnes feuilles de bananier, ne se gardant que les mauvais fruits.
Quand il en eut la force, Jean-Raoul Humpty lui apprit son nom, le nom de sa mère, sa naissance, les infirmières surtout les infirmières et sa maladie qui les sépara, Les fous furieux qui voulaient le tuer.
- Des blancs ?
- Oui des Blancs
- Bof.
Enfin il parla de l'avion. Le monoplace, sujet du différend. SacroK vivement intéressé voulait voir.
- Où ça ? Où ça ?
Les deux hommes requinqués partirent à la recherche de l'avion. En chemin, comme Jean-Raoul s'étonnait un peu de la rareté des tigres, Sacrok lui intima le silence par un "Je t'expliquerai !".
Ils se turent et aperçurent bientôt les infrastructures du camp oublié. C'était le soir. Tout s"endormait. Presque tout.
Tant pis pour ceux qui se sentent obligés de penser tout le temps, ils n'avaient qu'à être bretons

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= Yoda
Grand Mérou
Grand Mérou
Âge : 53
Messages : 3637
Enregistré le : jeu. 11 févr. 2010, 17:52
Humeur : bieng-bieng
Localisation : Le milieu

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= Yoda » dim. 21 févr. 2010, 15:32

Puuutaiiin, Camille, tu le fais exprès !!!
Tu coupe en plein milieu comme une pub interdite après 20h00 sur le service publique !!! Bon alors, kékivafer le JRH ? Bouffer Sacrock ? Il doit avoir un gout de banane, le cannibale ! Remarque que flambé au rhum, ça doit le faire dans une feuille de banane ...
C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant avant d’avoir l’air con.

Image


" ... j'ai pas la tirelire dans le string et des tétons comme des pipettes de roues de camion ..." - Injonction Frog Pénelope 2014

Avatar de l’utilisateur
Camille Caz
Grand Gourou
Grand Gourou
Âge : 78
Messages : 1811
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45
Humeur : paléolithique mais presque
Localisation : près de La Rochelle
Contact :

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar Camille Caz » dim. 21 févr. 2010, 15:34

Profitons du calme pour suspendre provisoirement le récit afin de donner au lecteur le temps de reprendre haleine et lui apporter un supplément de précisions sur les rapports entre Jean-Raoul Humpty et Sacrock.
Le vieux dernier des cannibales avait d'abord conçu le plan d'augmenter sensiblement le volume de la créature rhabdoïde qu'il avait trouvée avant d'en constituer un remède à la faim. Il s'était donc mis aux bananes qu'il abhorrait, réservant le produit de ses misèrables chasses aux reptiles et aux rongeurs pour son protégé, malgré l'humiliation de grand chasseur qu'il subissait.
JRH avait été tellement fluet qu'il fallut des semaines à Sacrok pour qu'il en réduise quelque peu la maigreur. Mais il ne voyait pas venir le bout de sa peine.
Pendant tout ce temps entrecoupé de toilettes (car Sacrok était zirou), de soins et de repas, le farouche cannibale fut peu à peu envahi par la tendresse, reléguant dans l'oubli sa volonté réactionnaire de fidélité aux coutumes ancestrales dans le domaine culinaire.
Pendant que Jean-Raoul dormait, Sacrok le scrutait, s'interrogeant sur les mystères de la création. Enfin, puisque ce Jiérach, ce grand échalas roux, restait obstinément immangeable, puisque, lui-même, il était seul au monde, il en ferait son fils et son héritier en toutes choses. Quand Jiérach ouvrit les yeux, qu'il entendit ces propos, il voulut protester mais son nouveau père lui interdit de parler en vertu de ses prérogatives paternelles.
Jean-Raoul se sentait incapable de contrarier ce bon vieillard secourable. Il obéit.Il obéit encore lorsque Sacrok, lui ayant signifié qu'il était temps de partir, ils partirent l'un suivant l'autre.
C'est ainsi qu'ls atteignirent le calme apparent du soir.
Tant pis pour ceux qui se sentent obligés de penser tout le temps, ils n'avaient qu'à être bretons

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= Yoda
Grand Mérou
Grand Mérou
Âge : 53
Messages : 3637
Enregistré le : jeu. 11 févr. 2010, 17:52
Humeur : bieng-bieng
Localisation : Le milieu

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= Yoda » dim. 21 févr. 2010, 15:35

Là, Camille, pour le coup, tu joues la montre.
Je ne vois que ça.
Aurais-tu trouvé un autre éditeur ?
Que se passe-t'il ?
Veux-tu que nous reparlions de ton contrat ?
Quand vas-tu nous livrer le dernier opus ?
C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant avant d’avoir l’air con.

Image


" ... j'ai pas la tirelire dans le string et des tétons comme des pipettes de roues de camion ..." - Injonction Frog Pénelope 2014

Avatar de l’utilisateur
Camille Caz
Grand Gourou
Grand Gourou
Âge : 78
Messages : 1811
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45
Humeur : paléolithique mais presque
Localisation : près de La Rochelle
Contact :

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar Camille Caz » dim. 21 févr. 2010, 15:35

Si quelqu'un est contre le calme du soir, qu'il le dise, on fera venir la nuit. :monkey:
Tant pis pour ceux qui se sentent obligés de penser tout le temps, ils n'avaient qu'à être bretons

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= MoreBack
Retraité
Retraité
Âge : 56
Messages : 657
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= MoreBack » dim. 21 févr. 2010, 15:36

non non, laisse tomber la nuit :bounce: :lol: :D
Le jour où on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos, la fatigue sera vaincue.
État : Ivre mort pour la patrie.
Image

Avatar de l’utilisateur
Camille Caz
Grand Gourou
Grand Gourou
Âge : 78
Messages : 1811
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45
Humeur : paléolithique mais presque
Localisation : près de La Rochelle
Contact :

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar Camille Caz » dim. 21 févr. 2010, 15:37

C'est ainsi qu'ls atteignirent le calme apparent du soir.
Après quoi, non par démagogie mais par la fatalité du système à laquelle l'homme et les animaux, et même les arbres, se soumettent, la nuit tomba.
Elle tomba sans un cri, sans rompre le silence qui devenait suspect aux oreilles averties de l'homme sauvage (le père adoptif de Jiérach) qui essayait en vain d'entendre quelque chose. D'une tape sur la tête de son fils, il lui intima l'ordre de se mettre en boule sur le champ, de ne plus bouger, de rester caché, de ne pas se montrer et de l'attendre sans remuer le moindre poil. Puis il disparut en rampant dans les herbes hautes qui envahissaient les abords des baraques.
Jiérach avait le sang-froid des héros, on le sait. Il se permit un instant d'insouciance tandis qu'il attendait, couché en chien-de-fusil dans un fourré, le retour de son père. Il pensa à son avion. Portant une casquette blanche aux commande d'un énorme avion bondé d'infirmières, il allait atterrir pour se faire ausculter quand Sacrok le réveilla d'une gifle.
C'était le jour.
Le lecteur un peu léger dans ses déductions déplore déjà que cette nuit ait été aussi courte, qu'il se rassure, des choses se sont passées.
Tant pis pour ceux qui se sentent obligés de penser tout le temps, ils n'avaient qu'à être bretons

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= Ha dOc
Retraité
Retraité
Messages : 330
Enregistré le : ven. 12 févr. 2010, 14:25

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= Ha dOc » dim. 21 févr. 2010, 15:37

Par contre, ça serait plus lisible si tu revenait a l'ancienne police je crois
Image

Avatar de l’utilisateur
=[TTK]= Yoda
Grand Mérou
Grand Mérou
Âge : 53
Messages : 3637
Enregistré le : jeu. 11 févr. 2010, 17:52
Humeur : bieng-bieng
Localisation : Le milieu

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar =[TTK]= Yoda » dim. 21 févr. 2010, 15:39

C'est tout ???? Y a qu'ça ????

Ca fait trois posts que tu nous fais languir avec la nuit et tout le tralala et toi, hop, deux lignes, un bruit, une baffe et c'est déjà le jour ????

Nan mais, je sais que c'est moi le lecteur un peu léger, mais quand même, là, mon cher Camille, tu nous l'as fais super courte, la nuit de JRH !!!! :affraid:

Tain ces romanciers, de vrais enfants capricieux .... :lol!:
C’est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant avant d’avoir l’air con.

Image


" ... j'ai pas la tirelire dans le string et des tétons comme des pipettes de roues de camion ..." - Injonction Frog Pénelope 2014

Avatar de l’utilisateur
Camille Caz
Grand Gourou
Grand Gourou
Âge : 78
Messages : 1811
Enregistré le : lun. 25 janv. 2010, 22:45
Humeur : paléolithique mais presque
Localisation : près de La Rochelle
Contact :

Re: Suite des aventures de JRH

Messagepar Camille Caz » dim. 21 févr. 2010, 15:39

Le témoignage qui va suivre est de la bouche de Sacrok.
Avant de poursuivre,Il faut préciser, pour peu qu'on trouve étrange qu'un jeune francophone dialogue ainsi avec le dernier et vieux cannibale de la forêt profonde, que leur dialogue était constitué de gestes évoquant les choses à dire, accompagnées d'onomatopées significatives. C'est, par exemple, qu'à force de sifflements et de main à plat tournoyant à l'extrémité d'un bras immense que Jean-Raoul put parler de son avion à son père adoptif. D'ailleurs, leur parentée, aussi fraîche qu'elle fût, resserra le lien affectif qui les unissait déjà. Ils se comprirent bientôt à demi-mot et purent diminuer l'amplitude de leurs gesticulations et des borborygmes accompagnateurs en signes de ponctuation.
Ainsi Jean-Raoul comprit-il tout du récit que lui fit Papa-Sacrok.
Il le répètera plus tard à une infirmière après un traumatisme cranien consécutif à un accident d'avion. Celle-ci, subjuguée, consigna par écrit sur papier ordinaire ce qu'elle venait d'entendre. Le dossier rassemblant ces notes fait partie des archives constituant le support du présent récit.
Il fallait cet aparté pour saisir le drame intérieur que Jean-Raoul allait vivre, une fois encore, à l'écoute du récit paternel, celui qui suit justement.
Tant pis pour ceux qui se sentent obligés de penser tout le temps, ils n'avaient qu'à être bretons


Retourner vers « Le Coin Pastis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Thème adapté de Prosilver par Memphis007 - Team TranKilou ©
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduit par phpBB-fr.com